• Bienvenue

    Bienvenue chez Marianne et cetera,

    chez Marianne-qui-dessine,

    chez Marianne-qui-bricole,

    chez Marianne-qui-cuisine,

    chez Marianne-qui-coud,...

     

     

    Pour mes quinze ans, j’ai reçu une boite de peinture qui me faisait de l’œil depuis longtemps… Il faut dire que c’était un beau coffret de bois blond qui avait l’air très professionnel. Il contenait une palette et des tubes de gouache… la peinture à l’huile, parait-il, c’est plus difficile…
    A quinze ans, comme maintenant, je rêvais de pinceaux et de couleurs, de crayons extraordinaires… Et ma seizième année allait être décisive à bien des égards, bien peu de choses importantes me sont advenues sans découler directement de cette seizième année… à vrai dire, au cours de cette année, tout s’est joué…
    Et je l’ai donc commencée avec cette boite vernie qui m’intimidait et qui contenait en pagaille, envies, projets et promesses.


    A dix-huit ans, je suis entrée en arts plastiques. Les tubes de gouaches avaient vécu. Je les ai remplacés par mes tubes de peinture à l’huile. De la peinture à l’huile, je n’ai aimé que les noms sur les tubes. L’acrylique restait confidentielle, c’est dommage…

      

    A vingt ans, j’entrais dans l’enseignement et j’étais résolue à ne pas aborder la peinture à l’huile. J’ai rangé la boite au fond d’une armoire.
    Pour ranger les outils de « Madame de dessin », j’ai adopté une trousse… en quelques années trop remplie.
    Je suis passée à la taille supérieure et j’ai ajouté quelques feutres noirs… quelques années encore et cette trousse s’est encore avérée trop étroite.
    J’en ai trouvé une que j’ai espérée définitivement trop grande. J’avais tort : les Rotring étaient entrés dans ma vie et dans ma trousse, ils faisaient exploser les deux.

      

    J’étais dans la trentaine. Je me suis souvenue de ma boite de peintures.
    Je l’ai sortie de l’armoire. J’ai viré les tubes, le flacon d’huile de térébenthine, … ils existent toujours, inchangés, dans une autre boite…
    Le coffret de bois gardait quelques traces de ses vies antérieures, quelques taches, un peu de patine, la mention AP pour arts plastiques à côté de mon nom dans le couvercle… ce n’était plus exactement la boite de mes quinze ans, mais les envies, les projets et les promesses étaient toujours dedans. Elle était comme moi, exactement…
    Je l’ai adoptée comme plumier. Mes Rotring y tenaient à l’aise. Au début, elle étonnait. Il faut dire qu’elle prenait une place considérable sur ma table de travail. Elle est devenue un peu mon ambassadrice, elle me servait d’insigne, d’enseigne…
    Au fil du temps, elle a abrité, outre les crayons – dont un sauvage - et les stylos, deux compas, des porteplumes à l’ancienne, une boite de plumes, des gommes variées, un vaporisateur à bouche, un compte-fil, des outils mystérieux, quelques photos et cent brimborions qui fascinaient mes élèves. L’une d’elles avait d’ailleurs ajouté son nom, au marqueur indélébile, sur le bord intérieur de la boite… le nom a fini par s’effacer, mais pas de ma mémoire… Dolorès…
    Les coins ont souffert. Les charnières ont cédé et ont été mille fois rafistolées, les fermoirs de malle des Indes se sont cassés. Qu’importe, un élastique est venu la fermer…
    Ma fille Manu a décidé de m’emboiter (mot choisi à… dessein) le pas et a formulé le vœu d’avoir, elle aussi, une boite de pro… Mais une génération avait passé et j’ai eu bien des difficultés à lui trouver un coffret semblable et susceptible de durer… Sa boite, teintée acajou, vernie, embijoutée de toute une quincaillerie rutilante l’a un peu déçue… elle était trop neuve, trop brillante, trop parfaite, elle ressemblait à un yacht bien briqué… elle n’avait pas l’air vraie…
    Mais comme ce n’est pas d’hier, la boite de Manu s’est humanisée, elle aussi. Elle a enfin l’air vrai…

      

    Quelques années encore et, devant ma boite qui faisait de la résistance, j’ai juré qu’elle tiendrait jusqu’à la fin de ma carrière.

      

    Aujourd’hui, 1er mai 2012, l’engagement mutuel a été respecté.
    Mon plumier a tenu le coup. Moi aussi.
    Et nous sommes tous les deux pareils, exactement. Nous avons vécu. Nous portons les traces de mille aventures qui nous ont laissé des coups et des griffes, les caresses du temps nous ont patinés.
    Mais parce que je suis restée, à bien des égards, ce que j’étais à quinze ans, il reste dans ma boite, en pagaille, des envies, des projets et des promesses. Je renouvelle notre bail.

      

    Encore un effort, joli coffret verni de mon adolescence… nous avons des années de collaboration et de complicité devant nous. Je n’envisage plus de te ranger au fond d’une armoire. Ne t’avise pas de me lâcher en route !
    Entre toi et moi, c’est à la vie, à la mort…

     

        Bienvenue Bienvenue

    Bienvenue

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    patriciab
    Jeudi 15 Mars 2012 à 22:34

    Bonjour Sacha & Co,


    Je viens de découvrir le message d'invitation à parcourir ton site, ce que je ne manquerai pas de faire, probablement demain ou ce week-end plus à l'aise. Merci de m'avoir comptée.


    Entretemps, petite correction urgente : vous me retrouverEZ moi au lieu de retrouverAI.


    Bisous et à très bientôt pour plein de commentaires positifs, c'est promis !


    Bien cordialement,


    Patricia

    2
    Jeudi 15 Mars 2012 à 22:47

    Merci Patricia ! Tu es la première à te manifester.
    Et quelle chance !!! Heureusement que tu as repéré cette horreur avant tout le monde... je ne sais pas comment j'ai tapé ça (les yeux fermés sans doute).
    Bonne fin de soirée ! 

    3
    patriciab
    Jeudi 15 Mars 2012 à 23:23

    L'humain c'est ce qui nous différencie des machines Sacha... Nos petites faiblesses nous rendent plus réels ;-))))


    Bonne fin de soirée à toi.

    4
    patriciab
    Vendredi 16 Mars 2012 à 16:29

    Me voici après une promenade sur toutes les rubriques de ton blog.  C'est FABULEUX !
    On a les yeux qui pétillent, les doigts qui démangent. 
    Je félicite et encourage la smala d'artistes et souhaite beaucoup de succès au nouveau bébé  ;-)

    5
    Vendredi 16 Mars 2012 à 23:18

    Oh, voilà de quoi motiver les troupes :-)

    Nous ferons notre possible pour être à la hauteur des attentes et essaierons d'agrémenter ce blog régulièrement.

    Merci pour ta visite ! Nous espérons bien sûr te lire encore par ici ;-)

    6
    thecocotte
    Samedi 17 Mars 2012 à 09:38

    Hello, hello!

     

    Très belle initiative et j'espère qu'il sera un franc succès! Vous avez tellement de chouettes idées qui débordent d'imagination!

    Que toute cette smala continue sur cette voie, qui s'avère être très prometteuse!

    Gros bisous,

    Coralie.

    7
    Samedi 17 Mars 2012 à 13:00

    Très joli blog, tendre et frais comme les dessins de Marianne dont je suis fan. Ca donnerait presque envie de se mettre aussi à la couture mais ce n'est pas gagné !

    J'ai enfin la réponse à la question que je n'ai jamais osé poser, qui est Sacha, Manu par rapport à Marianne : une famille qui ne manque pas de ressources.

    De grosses bises à vous !

    Jacky T.

    8
    Samedi 17 Mars 2012 à 13:17

    Merci, c'est gentil tout ça !
    Oui, Marianne, c'est moi, je suis la maman de Sacha et de Manu.
    Sacha est instit' comme son père.
    Manu est prof de dessin comme moi.
    Toutes les deux travaillent dans l'enseignement spécialisé, comme moi.
    Sacha, en plus, crée des cartes épatantes et gère notre petite entreprise.
    Le plus de Manu, c'est l'infographie, elle a un vrai talent !
    Dans notre famille, aux airs pourtant très créatifs, les pommes ne sont pas tombées loin du pommier... manquerait-on d'imagination ???
                         Marianne-qui-fait-des-filles-comme-des-soleils 

    9
    Samedi 17 Mars 2012 à 13:51

    Eh, mais voilà Jacky !!! Waw ! Si tu es fan de Marianne, ici, nous sommes toutes des aficionadas de Moustache (http://jt44.free.fr/). Quelle fierté de te lire sur notre tout nouveau blog ! Merci :-)

                Sacha

     
    10
    Samedi 17 Mars 2012 à 13:52

    Waouh ! C'est vrai ça, on a un autographe de Moustache !!! On va l'imprimer et l'encadrer...
                                  Marianne-qui-s'émerveille

    11
    christelle mellus
    Vendredi 18 Mai 2012 à 07:52

    et marianne qui écrit j' adore !!!!

    12
    Vendredi 18 Mai 2012 à 21:18

    Hé bien oui, Christelle, Marianne écrit... et c'est, en fait, mon vrai moyen d'expression, bien avant le dessin.
    En tous cas, merci pour le compliment, c'est très gentil !

     

    13
    Nanetska
    Dimanche 27 Mai 2012 à 14:57

    Bonjour Marianne,

    Eblouie, toute éblouie, et sous le choc je suis !

    Je suis arrivée sur ton site de lien en lien, grâce surtout à Michel de Tilékol qui faisait la promo de ton cd de dessins.

    Si je CD me convainc entièrement, en revanche là où c'est LA MAGIE qui opère à FOND, c'est pour le magnifique grand sac de Sacha plein de poches partout, avec les couleurs qui m'émerveillent et cette matriochka !!!!!!!.....

    J'aurais une question Marianne : est ce qu'à tout hasard vous en auriez gardé le patron quelque part, de ce sac ?

    D'avance merci

    Très cordialement

    Fabienne

    14
    Mercredi 30 Mai 2012 à 17:17

    Merciiii beaucoup. Pour le patron du sac, je dois faire quelques fouilles et je n'ai pas encore eu le temps mais je me suis largement inspirée de "Parfum du Ciel" (voir site) et de son livre "Sarouels et autres trucs de filles". Je ne perds pas ça de vue, une plongée dans mes paperasses s'impose...

     

    15
    Jeudi 31 Mai 2012 à 19:56

    N'ai toujours pas fait de fouillees, mais ici
    http://pducieladdict.canalblog.com/archives/h_les_sacs_de_filles_et_autres_sacoches/index.html
    Outre mon sac "matriochka" que j'y ai publié, d'autres sacs, presque tous inspirés plus ou moins librement du même, celui de "Parfum du Ciel" dans son livre...

    16
    Mercredi 27 Juin 2012 à 16:38

    Hello Marianne !

    Je vois que tu changes le look de ton site : te voilà atteinte de bloguite aigüe, bienvenue au club.

    L'histoire de ta boîte de peinture est emouvante. Certains objets conservent pour nous précieusement de gros morceaux parfaitements intacts de notre jeunesse, que nous pouvons faire vivre à la demande, d'un simple éclat de rire.

    17
    Dys é moi Zazou Profil de Dys é moi Zazou
    Mardi 4 Juin 2013 à 22:23

    Bonjour Marianne!

    Merci pour ta visite.

    Il y des traces de la magie de vos doigts sur mon blog...

    A bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :