• Et voilà, c'est reparti, on bricole !

    Ce matin, Roman a eu envie de bracelets de force pour compléter la panoplie gagnée hier à la pêche aux canards de la fête au village. L'arc étant nettement d'inspiration barbare, nous sommes restés dans le même esprit...
    Comme nous sommes partageurs, mais rien qu'avec vous, voici tous nos secrets de fabrication. Attention, c'est de l'alchimie, ni plus, ni moins.

    Roman-le-Barbare

     

     

     

     

     

    Nous avons donc sorti l'arme tout terrain du bricoleur : le pistolet à colle, et une bonne réserve de colle, nous allons en faire un usage généreux. Et puis aussi du papier sulfurisé sorti d'un tiroir de la cuisine, un peu de Velcro adhésif, autre arme secrète qu'on met à toutes les sauces, un "oeil de dragon", entendez par là une goutte de verre et une bombe de peinture argentée... Tous les ingrédients d'un vrai tour de magie !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Roman-le-Barbare

     

     

     

    Nous avons tracé le patron définitif du bracelet sur du papaier sulfurisé ou papier à pâtisserie. Attention, il faut prévoir un recouvrement de près de deux centimètres pour la fermeture.
    Ici, c'est le cas de le dire, on fait chauffer le pistolet, il s'agit de remplir consciencieusement la forme avec des circonvolutions serrées de colle. N'essayez pas de tracer un motif, c'est pratiquement impossible mais soyez attentif, pour la solidité de l'oeuvre, à ne jamais laisser de grands vides, seulement de petits trous qui donneront un effet dentelle au "métal" travaillé...

     

     

     

     

     

    Roman-le-Barbare

     

     

     

     

     

     

    Pour faire joli, précieux, mystérieux et pour faire office de talisman super-puissant, Roman a collé un "oeil de dragon" au milieu du bracelet. Il s'agit d'une goutte de verre, petit galet translucide et nacré destiné à la déco de table. L'oeil a été protégé avec un morceau de papier collant, nous avons fait de même avec la bande de recouvrement...
    Et pchhhhittt, la magie opère à toute vitesse avec trois coups de bombe de peinture argentée... cette peinture sèche très vite, un vrai bonheur !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Roman-le-Barbare

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il suffit maintenant de retirer le papier collant qui a protégé l'oeil de la projection de peinture et de libérer la bande de recouvrement...

     

    Roman-le-Barbare

    ... et de coller les bandes de Velcro.
    Le bracelet est terminé. C'est si épatant qu'on ne se contente évidemment pas d'un bracelet, deux, c'est bien mieux !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Roman-le-Barbare

    C'est beau, non ? Et sur le bronzage de l'été, l'effet est saisissant.

    Et voilà la démonstration de Roman-le-Barbare en pleine action...

    Roman-le-Barbare

     Roman-le-Barbare

    Une chose est sûre, on s'est bien amusés et Roman est plutôt fier de ses bracelets !


    6 commentaires
  •  Ceci date de plusieurs mois déjà. J'avais déniché, pas très loin de chez moi, un grand emballage de carton destiné au rebut. Le plus difficile a été de le faire entrer dans ma voiture sans l'endommager. Je l'avais démonté sur place pour en faire une grande chose plate qui a eu bien du mal, une fois casée dans l'auto, à me laisser une petite place pour conduire !!!

    Bateau pirateBateau pirate

    Donc, la belle caisse arrive chez moi et Roman a les yeux qui brillent rien qu'à la pensée de ce qu'on pourrait en faire. Pour que ce soit plus joli, que l'extérieur soit en carton vierge, j'achève de la démonter et je la retourne. Je profite du démontage-remontage pour lui donner une forme un peu pointue à l'avant. Le pliage est fait un peu au pif, il est de travers mais personne ne s'en plaint. Il est décidé que la caisse deviendra un bateau-pirate, que sa proue soit un peu tordue n'est vraiment pas grave.

    Bateau pirateBateau pirate

     Et Roman, bâtisseur dans l'âme, s'en donne à coeur joie. Les détails sont fignolés, des hublots plus vrais que les vrais avec, en guise de boulons de cuivre, des attaches parisiennes... Le pistolet à colle chauffe plein pot.
    Petit à petit, le bateau est équipé de deux mâts, d'une voile rayée qui sent le grand large, d'un macaron, d'une ancre de carton pour laquelle Roman a conçu un treuil... Cette invention m'a épatée, fallait y penser... Et puis, bien sûr, du terrible pavillon des écumeurs des mers...

    Bateau pirateBateau pirate

     Depuis ces photos, le bateau a encore évolué. Des fanions multicolores ont été accrochés au cordage qui relie les mâts, ce qui lui donne un bizarre mais très guilleret air de guinguette au bord de l'eau. Un canon a été fixé à l'arrière, histoire de dissuader les ennemis.

    Bateau pirateBateau pirate

     Enfin, un joli nom a été trouvé : le "Super-Couz" et ses lettres ont été collées de chaque côté à l'avant et à l'arrière de la coque. Car, bien entendu, le bateau-pirate-guinguette est destiné à de folles croisières entre cousins... (même si, comme on le voit, j'ai été invitée pour une petite excursion en mer).

    Bateau pirate

     A l'heure où je tape ces lignes, le bateau existe toujours. Il vécu bien des aventures, il a subi des avaries et est promis à une retraite prochaine. Il faudrait que je déniche une nouvelle grande caisse susceptible d'accueillir la bande des quatre... il était question d'un camion de pompiers... Affaire à suivre... 


    3 commentaires
  • Fête des pères 2012, les couz', les frangins décorent des bouteilles "solaires"...

    Les barbecues de l'été seront joliment éclairés !

     

    Là, j'ai été filmée à mon insu, un peu piégée, même... Et bien voilà, c'est Lilian en plein création... et ça l'amuse ! Et puis moi aussi, évidemment... 

    La décoration d'une bouteille magique qui "avale le soleil" et le rend dès qu'il fait noir, ça passionne les garçons.

    Les grands utilisent mes indispensables marqueurs POSCA (publicité gratuite) qui servent à tout ou presque et qu'ils adorent.

     • Des lanternes

    Un joli soleil et une déclaration lumineuse : "Papa, tu es mon soleil"... C'est trop joli !

      

      

    Les petits sèment des pois multicolores avec la peinture "DARWI façonnable" qui sert à tout quand les POSCA sont en congé. Léo, trois ans, utilise le bout de son doigt. Lilian, deux ans, comme on l'a vu dans la vidéo, utilise un coton-tige... à chacun sa technique...

     Et voilààà le résultat !

    • Des lanternes

    Evidemment, j'ai acheté ces bouteilles "solaires", ce qui représente un petit investissement... pour quatre, ça va, pour toute une classe, je ne pense pas que ce soit possible mais, si des instit' sont tentées par le concept pour une prochaine fête des pères (par exemple), il est possible de décorer des photophores à bougie d'un beau soleil et de la même déclaration. Il existe dans le commerce un vernis qui donne un aspect sablé au verre et magnifie le moindre bocal de récup'... pour le reste, place à l'imagination...


    votre commentaire
  • La fête des mères est dans l'air.
    Et, chez nous, il y a des mères de plusieurs générations.
    Ici, pour Mamy, alias Mamynou, leur arrière-grand-mère, Arthur et Roman customisent des espadrilles, ses pantoufles d'été préférées.

     Un peu de peinture "magique", à la fortune du pot. Ici, de la peinture façonnable (pour vitres !!!) de Darwi, mais une peinture relief, aspect "broderie" aurait pu faire l'affaire.

    Quelques accessoires chipés dans mes coffres aux trésors, fleurs de feutre, miroirs "Bollywood style", rubans colorés, ... quelques points de colle et le tour est joué !
    Mamy pourra danser tout l'été !

    • Des pantoufles pour Mamy

    • Des pantoufles pour Mamy • Des pantoufles pour Mamy


    votre commentaire
  •  Fête des mères... idées express cette année, parce que, à force de bricoler, bidouiller, peinturlurer, le temps est venu à manquer.
    C'est décidé, les mamans seront fleuries et accommodées aux petits pois, c'est une recette infaillible.

    Des p'tits pois pour maman Des p'tits pois pour maman

    Les fleurs-cadres ont été achetées toutes faites.
    Un peu de peinture acrylique, un choix de couleurs qui mettent du soleil dans un printemps particulièrement gris, quelques coups de pinceau soigneux... le travail avance vite.
    Et pour faire joli, on sème des petits pois avec un coton-tige.

    Des p'tits pois pour maman

    A chacun ses couleurs, en fonction des gouts de maman...

    Des p'tits pois pour maman

    Même Léo s'y met, du haut de ses trois ans. Il y peint avec beaucoup de sérieux, mais sous surveillance rapprochée !
    Pour lui, un amour de petite boite ronde et vitaminée, achetée en même temps que les fleurs.

    Des p'tits pois pour maman Des p'tits pois pour maman

    Roman, lui, se débrouille très bien tout seul...

    Des p'tits pois pour maman

    "Bonne fête maman chérie !"


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique